AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 * Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Admin


Messages : 44
Date d'inscription : 10/03/2013

MessageSujet: * Contexte   Jeu 14 Mar - 7:59



« Un pensionnat à Édimbourg »



Le château d’Édimbourg, construit sur un rocher d’origine volcanique dans le centre de la ville du même nom, est considéré comme l’un des endroits les plus hantés au monde. Réputée pour avoir fait couler beaucoup de sang, cette forteresse exerce son influence sur ses visiteurs, qui soutiennent y avoir été touchés ou tirés par des mains invisibles, s’y être crus observés, y avoir vu brouillard et lueurs vertes, y avoir ressenti la présence d’ombres mystérieuses, de courants d’air froids et de perturbations soudaines et inexplicables.

Plusieurs centaines d’années après sa construction, aux alentours du XIIe siècle, le château est transformé en pensionnat, où dès les premiers mois les inscriptions affluent. On y envoie les jeunes pour leur fournir l’éducation supérieure offerte, leur apprendre à cohabiter en société et leur faire développer leur autonomie. D’ailleurs, ce sont quelques unes des multiples raisons pour s’inscrire qui sont décrites sur le site Internet et dans les dépliants, en plus des différents programmes d’arts, de l’immense bibliothèque et autres. Or, dès l’ouverture du pensionnat, on commence à y recenser plusieurs phénomènes paranormaux. Des disparitions, entre autres; des élèves meurent ou s’enfuient, certains élèves rentrent à la maison, paniqués, répétant à qui veut bien les écouter que ce château est maudit, qu’il regorge de fantômes.

Et ces fantômes existent bel et bien. En plus de plusieurs prisonniers de la Guerre de Sept ans morts dans les cachots, on peut retrouver se baladant dans le château un joueur de cornemuse accompagné de son chien. Mais le fantôme le plus effrayant est sans aucun doute celui du joueur de tambour qui passe son temps à chercher dans tous les recoins les plus sombres sa tête, qu’il a perdue lors de son exécution, quelques centaines d’années auparavant. Tout comme le joueur de cornemuse, on l’entend arriver de loin grâce à son instrument dont il ne cesse de jouer. Quant aux prisonniers, ce sont les cliquetis sinistres de leurs chaines qui permettent aux vivants de prédire leur arrivée d’avance et, si possible, de les éviter. Ces fantômes sont les plus anciens et les plus craints du pensionnat, par contre il y a des nouveaux fantômes. Des morts récents qui ne cherchent qu’un endroit à hanter et qui choisissent le château, ou encore des élèves décédés dans des circonstances mystérieuses.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal-call.forumactif.com
 

* Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Call :: FIRST, YOU'LL NEED TO KNOW... :: #1 - Le Fonctionnement :: A) Réglements&Contexte-